Archives de Tag: Moyen

Sevrage

Quelques facteurs ou moyens pouvant faciliter l’arrêt (progressif ou brutal) de la cigarette ou du tabac : la maladie / la peur (c’est lié), l’écœurement (volontaire), la volonté (de fer), la cigarette électronique ou vaporette (récente et différente façon de fumer, mais fumer sera toujours fumer).

Liste  non exhaustive, bien entendu (j’attends vos suggestions).

Le moyen le plus radical serait en fait d’éradiquer sans pitié les fumeurs. L’espèce commence d’ailleurs à être en voie de disparition, la chasse étant ouverte.
Heureusement, cette communauté bénéficie d’un soutien de poids et de puissants appuis : les grands fabricants et marchands de tabac. C’est une arme de (légitime) défense comme un autre.

PS : il me restait un tout petit stock de parenthèses ; je viens de l’utiliser. Désolé pour les personnes intéressées.  😀

Dieu est un fumeur de havane / Serge Gainsbourg ; Catherine Deneuve.

Publicités

1 commentaire

Classé dans S

Flatterie

Excellent moyen d’arriver à ses fins.
(Les renards en savent quelque chose).
Synonymes envisageables : flagornerie, mensonge, compromission.

Poster un commentaire

Classé dans F

Déception

Ne rien attendre. Voilà peut-être le meilleur moyen de ne pas être déçu.

Du moins c’est ce qu’on dit.

5 Commentaires

Classé dans D

Mode

La mode, ça se démode aussi vite que ça « se mode » (je n’invente rien ; à part peut-être le verbe « se moder » qui n’existe pas). 🙂
La mode c’est fait pour les snobs et/ou ceux qui ont les moyens de faire la course à l’avant. Et pour les crétins qui essaient de les suivre, mais n’en ont pas les moyens.
Je sais que je ne vais pas vraiment me faire que des ami(e)s en écrivant cela, mais ce n’est pas mon pauvre petit blog qui changera les choses ni ne bouleversera le monde (soustrayez le « n », reste « mode »). Je tiens néanmoins à dire que –  fondamentalement – je n’ai rien contre la mode (c’est joli, c’est brillant, c’est attirant, ça permet de créer des parfums, et des emplois). Mais – personnellement – ce que je préfère par-dessus tout dans la mode (et je sais que je suis loin d’être le seul) ce sont les mannequins (elles sont jolies, brillantes, attirantes, sentent bon et seraient capables de vous faire perdre votre emploi – d’un seul regard, d’un simple battement de cil).

Hélas sous cette belle apparence se cachent parfois bien des souffrances. L’envers du décor est un peu moins reluisant. Les rois de la mode – qui donnent le « la » et définissent la norme – se comportent souvent en véritables tyrans, considérant leurs mannequins comme de simples esclaves, sachant très bien qu’elles seront prêtes à (presque) tout endurer en échange d’un peu de renommée ou de célébrité.

Victime de la mode / Mc Solaar.

Poster un commentaire

Classé dans M

Destin

– « Est-ce vrai que c’est parce qu’on m’a élevé comme un petit prince que je ne deviendrai jamais un grand roi ? »

– « C’est bien possible mon enfant… Dis-toi alors, tout simplement, que tel n’est peut-être pas ton destin. »

– « Alors je voudrais bien être un prince charmant ! »

– « Tu apprendras bien vite, cher enfant, que dans la vie on ne fait pas toujours ce que l’on veut. Mais ce que l’on peut. Du mieux qu’on le peut. C’est déjà beaucoup. Et puis tu sais, j’ai connu bien des jeunes femmes qui ont passé leur vie à attendre leur prince charmant sans que, la vieillesse venue, il ne leur soit jamais apparu (sauf en rêve). Elles ont pourtant fait tout ce qu’elles ont pu. Peut-être en ont-elles trop attendu. Ou bien le destin ne l’a pas voulu. »

– « Mais alors, on ne peut donc rien faire contre le destin ? »

– « Si, mon petit : prendre sa vie en main. Il me semble bien que ce soit le meilleur moyen d’envisager de meilleurs lendemains. Et de faire un joli pied de nez au destin ! »

5 Commentaires

Classé dans D

Couleur

Le monde n’est ni noir ni blanc. Il n’y a ni bons ni méchants. Des cow-boys (les « hommes blancs ») et des indiens (les « Peaux rouges »). Le mal ou le bien absolus n’existent pas. Ce n’est qu’une vue de l’esprit pour nous simplifier la vie. Ou un moyen de faire de la propagande. Le manichéisme est une solution de facilité. Il nous rassure mais nous empêche de raisonner.
Le monde est en fait constitué d’un dégradé de gris. Cette couleur étant un peu triste (mais neutre), disons alors qu’il est plus ou moins bleu (pour les garçons) 🙂 ou plus ou moins rose (pour les filles). 🙂
On parle de « noir et blanc » (par opposition à la couleur) pour qualifier un dessin, un film ou une photographie. Mais on oublie souvent que le « noir et blanc » n’est en réalité que la réunion de nuances de gris. Et  que ce sont elles qui font la force, la richesse et la beauté d’une image. Une fois celle-ci colorée, on y retrouve toute la gamme des teintes de l’arc-en-ciel, tout le spectre de la lumière.

Poster un commentaire

Classé dans C

Ecran

Moyen d’affichage inévitable et incontournable de nos jours. Face à lui, on est irrésistiblement attiré, happé, fasciné. Grâce à lui, nous sommes au cœur de l’action, tout en étant assez (trop ?) souvent passifs (tels des spectateurs postés à une fenêtre, ouverte sur le monde – virtuel ?) . Certes nous sommes de moins en moins inertes, grâce au développement de plus en plus fréquent de l’interactivité (le jeu vidéo en est un exemple éclatant).

Mais il fait néanmoins de nous des prisonniers. Car, par définition, il dresse une barrière – un bouclier – entre nous et la réalité. Il nous en éloigne fatalement ; nous en écarte irrémédiablement.

D’où son ambivalence et/ou son ambiguïté.

Poster un commentaire

Classé dans E