Archives de Tag: Nuit

Artiste

Le matin, je chante dans ma salle de bain.
A midi, je danse dans ma cuisine.
La nuit, je ronfle dans mon lit.
Et en cas d’insomnie, j’écris…
… ce genre de bêtises.
Quel artiste !  😀

5 Commentaires

Classé dans A

Cinéma

Sur l’écran blanc, dans la nuit noire *, des aventures, de l’émotion, du rêve. Et d’éblouissantes images !

* voire « américaine ».

Poster un commentaire

Classé dans C

Marchand de sable

To NL, GoV.

Il est tard. Il fait nuit noire. Seuls quelques points brillent encore au firmament. Le marchand de sable, cet insomniaque, est venu te contempler pendant tu dormais. Il t’a écoutée respirer. A veillé sur ton sommeil. Un court moment. Avant de repartir, il a déposé sur ta joue parfumée un doux baiser, aussi léger que l’aile d’un papillon, ou d’un ange. Puis il s’en est allé, aussi discrètement qu’il était venu. Comblé et rassuré.
Demain, un clément soleil de printemps illuminera les hauts de ta montagne. Tu seras de nouveau émerveillée par ce miracle quotidien. Alors, sans que tu en aies conscience, ta main viendra délicatement effleurer ta joue. A cet instant, tu te sentiras étrangement aimée et protégée.

1 commentaire

Classé dans M

Texte

Un texte et une pâte à crêpes ont une chose en commun. Si on les laisse reposer une nuit, ils seront meilleurs le lendemain.

Ce qui ne fut pas le cas en l’occurrence. 😀

4 Commentaires

Classé dans T

Rêve (5)

Même s’ils ne ne réalisent pas toujours – qu’ils soient nocturnes ou éveillés – il est important (et préférable) d’en avoir. L’idéal étant de les vivre !

Poster un commentaire

Classé dans R

Infirmière

Hommage « posthume » à Kara la Rebelle, qui se reconnaîtra, si un beau jour elle passe par là. Ce qui est peu probable.
Et à Isabelle Manson Bittard qui, apparemment, s’est reconnue. 😉

Elle soigne nos maux par des mots.

Elle prodigue des soins, et fait parfois office de médecin, quand celui-ci, surchargé de son côté, est obligé de déléguer. Elle prend donc des risques, puisque tout cela n’est pas très déontologique.

Elle est  rassurante et bienveillante.

Elle est attentionnée, à l’écoute de ses patients, sait faire preuve d’empathie et d’abnégation.

Elle part tôt le matin et rentre l’après-midi, fatiguée. Ou bien part l’après-midi et rentre tard le soir, épuisée. Parfois aussi, elle travaille la nuit.

Elle côtoie la mort tous les jours.

Elle  est courageuse et forte.

Elle exerce un métier difficile mais se sent utile.

C’est sa raison d’être.

Belle brochette d’artistes de la chanson française !

5 Commentaires

Classé dans I

Suicide

Solution finale lorsque toutes les issues semblent condamnées. Mais toute porte fermée est susceptible de s’ouvrir pour laisser pénétrer le jour. A la nuit noire peut succéder un lumineuse journée.

Si – « par bonheur » – il reste dans le domaine de la tentative, c’est qu’il est une envie de dormir, d’oublier, de ne plus penser, ou bien d’appeler « au secours  » !

Poster un commentaire

Classé dans S

Aube

<< Nul ne peut atteindre l’aube sans passer par le chemin de la nuit. >>
Khalil Gibran.

Poster un commentaire

Classé dans A

Femme (6)

Quand une femme vous annonce « Il me faut du temps » ou bien « Je ne suis pas prête », comprenez « Je ne veux pas de toi ». Quand on une femme, allongée à vos côtés par une belle nuit d’été, vous dit « Non »,  il faut comprendre « Mais si, imbécile, tu n’a rien compris, ça voulait dire oui ! » C’est du moins ce qu’elle vous annonce froidement le lendemain.  Je ne suis nullement misogyne (ce serait même plutôt le contraire). Ce que je viens de vous raconter là, c’est du « vécu », de « l’authentique » ! Si, si, Messieurs-Dames, je vous l’assure ! Et vous pouvez me croire sur parole.

Un jour, il y très longtemps – j’étais encore adolescent – on m’a dit que j’avais une « libido féminine » (comprenne qui pourra). Ça, c’est une (jeune) femme qui me l’a dit. Une autre fois (beaucoup plus récemment) on m’a dit : « tu as un cerveau aussi compliqué que celui d’une femme ». Ça, c’est un homme qui me l’a dit. Est-il misogyne, lui ? Je ne le crois pas.  Il aime les femmes tout autant que moi. Je conclus de tout cela qu’il y a en moi une part féminine. Et je l’assume.

Je devrais par conséquent être assez bien placé pour comprendre les femmes. Hé bien non, justement ! Je n’y comprends toujours rien, je dois l’avouer. Et je crois que je ne saurai jamais vraiment comment  elles « fonctionnent ». Ou plutôt certaines d’entre elles. Il ne faut pas généraliser ! (J’ai en effet connu quelques expériences ou relations beaucoup plus simples que celles que je viens de citer).

Il est est possible, alors, que je sois parfois (souvent ?) tombé sur des « tordues ». Ou bien, qu’effectivement, je sois un authentique imbécile !

17 Commentaires

Classé dans F

Nuit (3)

Elle est ma plus fidèle amie, ma noble compagne – et ma maîtresse bien aimée.

Poster un commentaire

Classé dans N