Archives de Tag: Entendre

Lapsus

Comme écrire par exemple « massage » au lieu de « message » dans une conversation sur Internet avec une personne de l’autre sexe . Ou bien prononcer « infection » plutôt qu’ « affection » en parlant de sa mère.

Freud se retournerait de plaisir dans sa tombe s’il entendait ça.

C’est du vécu !

Publicités

11 Commentaires

Classé dans L

Roman

C’est une voix que j’entends.
Une présence que je sens.
Une émotion que je ressens.
Une fin que je pressens,
Et me surprend.

Une belle histoire / Michel Fugain.

2 Commentaires

Classé dans R

Objectivité

Je me demande si l’on a pas « inventé » ce mot pour rien – ou bien juste pour se donner bonne conscience. Tout ce que je lis, entends, vois autour de moi n’est que subjectivité. En écrivant cela, je suis subjectif. Les domaines dans lesquels on est censé être objectif n’y échappent pas : journalisme, médecine, histoire, etc.
On peut s’efforcer d’être objectif. On ne l’est jamais (et j’ai presque envie de dire tant mieux ; ne me demandez pas pourquoi, je ne le sais pas).
Les philosophes et/ou les scientifiques auront sûrement des arguments à même de contredire (tempérer, modérer, relativiser) ce que je viens d’écrire. Je veux bien les écouter et en discuter. Je n’attends même que ça…

Poster un commentaire

Classé dans O

Neige

Quelle ne fut pas ma surprise ce matin, lorsqu’en ouvrant mes volets, je découvris, sur les toitures et les trottoirs, une fine couche de neige ! Car je n’avais ni vu ni entendu les prévisions météorologiques de la veille. Sans doute erronées, comme on me le confirma plus tard dans la journée.

La première image qui me vint instantanément à l’esprit fut celle d’un gâteau saupoudré de sucre glace. Ne me demandez pas pourquoi. Probablement parce que suis gourmand. A l’étonnement succéda le contentement. Car j’aime la neige. Elle est pour moi un cadeau du ciel. Comme, encore enfant, je croyais que l’étaient mes cadeaux de Noël, dans leurs écrins chamarrés.

C’est sans doute pourquoi revinrent à ma mémoire divers souvenirs d’hivers enneigés, datant de mon d’enfance : boules et bonhommes de neige bien sûr, glissades en tous genres sur des luges de fortune, bonnets et gants de laine tout mouillés, parties de hockey sur glace improvisées, en compagnie de mon voisin, dans l’allée bordant la maison de ses parents. Et la douce chaleur du foyer succédant à la fraîcheur de l’extérieur.

Ma journée commençait bien. Les désagréments et les rabat-joie, on verrait ça plus tard. Pour l’instant, je ressentais seulement l’impérieux besoin de partager ce petit moment de bonheur avec quelqu’un. Et comme je n’avais personne sous la main, je me mis tout simplement à écrire. Ce que vous êtes en train de lire.

1 commentaire

Classé dans N

Barbarie

A Hervé Gourdel.

C’est le seul et triste mot que j’ai entendu et retenu ce soir.
Horreur. Fanatisme. Extrémisme. Terrorisme. Intégrisme. Attentats. Assassinats.
Je n’ai que quelques mots pour me battre contra ça.
Quand donc en aurons-nous fini avec cela ?
Quand donc la paix vaincra et règnera ?
Du sang, de la sueur et des larmes, est-ce tout ce à quoi nous aurons droit ?
Ce soir je ne peux que penser à toi.
Innocente victime.

Poster un commentaire

Classé dans B

Prolixité

Les bavard(e)s sont, en général, peu enclins à écouter. Autrement dit, ceux qui parlent beaucoup (voire trop) ne sont pas toujours les plus aptes à vous écouter. Et, très souvent, nous finissons par ne même plus les entendre.
Une volubilité excessive nuit à l’établissement d’une bonne et saine communication, qui – théoriquement ou idéalement – devrait avoisiner l’équilibre. Ceci dit, l’action de communiquer peut également être parasitée par bien d’autres facteurs. Mais cela est une autre histoire….
Restons concis. 🙂

Poster un commentaire

Classé dans P

Ecrivain

Vous êtes là. Assis. Ou allongé. Une voix vous parle. Vous entendez ce qu’elle vous dit. Vous vous reconnaissez dans ce qu’elle vous dit. Vous vous évadez…
S’agit-il de magie ? D’une séance d’hypnose ?
Non. Vous êtes tout simplement en train de lire un livre. Et celui ou celle qui vous parle est tout à la fois magicien et médecin : c’est un écrivain.

Poster un commentaire

Classé dans E