Archives de Tag: Ecouter

Planète

Les hommes viennent de Mars (en trimbalant leur testostérone).
Les femmes viennent de Vénus (en portant leur œstrogène et leur progestérone).*
Deux nuances de Gray.**

* C’est pas juste, elles sont plus chargées.
** Au cas où, je précise que Paul Gray est l’auteur de ce best-seller interplanétaire (l’adjectif est tout à fait approprié en l’occurrence).

😀

Je n’en suis pas trop mécontent de celle-là. Écoutons un peu de musique pour fêter ça.

Venus / Shocking Blue.

Ce n’était pas encore tout à fait au point au niveau du playback. Il y a eu beaucoup de progrès faits en ce domaine, depuis. Grâce à la science et au sens du spectacle.

 

Publicités

1 commentaire

Classé dans P

Objectivité

Je me demande si l’on a pas « inventé » ce mot pour rien – ou bien juste pour se donner bonne conscience. Tout ce que je lis, entends, vois autour de moi n’est que subjectivité. En écrivant cela, je suis subjectif. Les domaines dans lesquels on est censé être objectif n’y échappent pas : journalisme, médecine, histoire, etc.
On peut s’efforcer d’être objectif. On ne l’est jamais (et j’ai presque envie de dire tant mieux ; ne me demandez pas pourquoi, je ne le sais pas).
Les philosophes et/ou les scientifiques auront sûrement des arguments à même de contredire (tempérer, modérer, relativiser) ce que je viens d’écrire. Je veux bien les écouter et en discuter. Je n’attends même que ça…

Poster un commentaire

Classé dans O

Marchand de sable

To NL, GoV.

Il est tard. Il fait nuit noire. Seuls quelques points brillent encore au firmament. Le marchand de sable, cet insomniaque, est venu te contempler pendant tu dormais. Il t’a écoutée respirer. A veillé sur ton sommeil. Un court moment. Avant de repartir, il a déposé sur ta joue parfumée un doux baiser, aussi léger que l’aile d’un papillon, ou d’un ange. Puis il s’en est allé, aussi discrètement qu’il était venu. Comblé et rassuré.
Demain, un clément soleil de printemps illuminera les hauts de ta montagne. Tu seras de nouveau émerveillée par ce miracle quotidien. Alors, sans que tu en aies conscience, ta main viendra délicatement effleurer ta joue. A cet instant, tu te sentiras étrangement aimée et protégée.

1 commentaire

Classé dans M

Ennui

Il est assez rare que je m’ennuie lorsque que je suis « en tête-à-tête avec moi-même ». Mais j’ai souvent dit ou pensé « Je t’aime ».
[Pour mieux comprendre, il faut écouter attentivement la chanson de M (ci-dessous) et ce que chante la foule. A moins que ce soit moi qui n’aie rien compris, mais je ne crois pas]. 🙂

1 commentaire

Classé dans E

Ecouter

On parle, on parle, on parle sans arrêt, jusqu’à s’en étourdir, jusqu’à l’ivresse, jusqu’à ne plus savoir ce que l’on dit vraiment ; au risque de lasser notre (nos) interlocuteur(s).

Mais sait-on écouter à notre tour ? Prendre en compte et respecter cet interlocuteur qui a lui aussi tant de choses à nous dire ?

1 commentaire

Classé dans E

Prolixité

Les bavard(e)s sont, en général, peu enclins à écouter. Autrement dit, ceux qui parlent beaucoup (voire trop) ne sont pas toujours les plus aptes à vous écouter. Et, très souvent, nous finissons par ne même plus les entendre.
Une volubilité excessive nuit à l’établissement d’une bonne et saine communication, qui – théoriquement ou idéalement – devrait avoisiner l’équilibre. Ceci dit, l’action de communiquer peut également être parasitée par bien d’autres facteurs. Mais cela est une autre histoire….
Restons concis. 🙂

Poster un commentaire

Classé dans P