Archives de Tag: Message

Lapsus

Comme écrire par exemple « massage » au lieu de « message » dans une conversation sur Internet avec une personne de l’autre sexe . Ou bien prononcer « infection » plutôt qu’ « affection » en parlant de sa mère.

Freud se retournerait de plaisir dans sa tombe s’il entendait ça.

C’est du vécu !

Publicités

11 Commentaires

Classé dans L

Silence (2)

« Silence radio. Message reçu. »
Lui dit-il, en guise d’adieu.

No Surprises / Radiohead.

Poster un commentaire

Classé dans S

Graffiti

Le étudiants sont inventifs et ils ont de l’humour. J’en veux pour simple preuve certaines inscriptions qu’une courte visite aux toilettes de la fac de lettres permettait de lire.

Je me souviens parfaitement bien de deux d’entre elles :

  • Pour donner la réplique à un soupirant qui avait écrit sur une porte « Je t’aime, à demain », un plaisantin avait griffonné sous ce tendre message : « Moi je m’aime à une main. »
  • Et sur le mur, juste au-dessus du dérouleur de papier hygiénique (souvent vide) figurait l’énumération suivante : « DEUG, licence, CAPES, servez-vous ! »

C’était bien plus amusant et imaginatif que d’austères dissertations !

On ne peut donc que regretter que les toilettes n’aient pas été plus aptes à accueillir des cours magistraux. Dont certains auraient pourtant bien mérité de finir au fond de la cuvette. 😀

Mes universités / Philippe Clay [Célèbre auteur du « Dictionnaire réactionnaire »]. 😀

1 commentaire

Classé dans G

Fin

Ayé, j’ai fini !!! 365ème article (ou billet). As much as days in a year. Yes ! Yeah !
Pour les nouveaux voir « A propos ».

Mais ceci n’est qu’une « fausse sortie ». Pourquoi me direz-vous ?

J’explique :

J’ai encore plein d’autres mots « en magasin ». Quelques-uns dans mes brouillons WordPress. La majorité sur des feuilles A4 « recyclées » et pliées en deux (vous saurez tout). Donc, comme j’ai encore pas mal de stock, et que je n’aime pas gaspiller, je vais continuer à publier (non, arrêtez d’applaudir, ça me gêne). 😀

Oui, je vais continuer à publier. Jusqu’à l’épuisement (des stocks). Mais de moins en moins fréquemment (non, ne faites pas cette tête-là, vous me mettez dans l’embarras). 😀 J’aurai donc de moins en moins de « clients ». Mais, au moins, j’aurai tenu mon engagement. Pour le moment, je ne fais que repousser très légèrement l’heure du bilan. Lorsque vous verrez ce mot apparaître, suivi d’une colonne de chiffres (commentés), alors seulement vous pourrez être certain que ce sera véritablement la fin.

Vous pourrez alors constater que j’ai presque autant de hits (de visites) que Google. Qui a d’ailleurs proposé de me racheter. Si, si ! 😀 😀 😀

Pour finir (provisoirement), je souhaiterais adresser un message personnel à une amie blogueuse : Marie, j’aime tes tableaux, j’aime tes photos, j’aime tes textes, j’aime le pays où tu vis, j’aime ta beauté. Si je t’avais croisée, ou rencontrée, je suis certain que je t’aurais appréciée (aimée ?). Alors continue : fais-nous rêver ! Il n’y a finalement que cela qui compte (conte).

Tu es là –> https://quelquespasdanslevastemonde.wordpress.com/

Et là –> https://bleuemarie.wordpress.com/

Et « quelquepartdansmoncœur.com ». 😉

Enfin, qu’y a-t-il de plus proche de l’amour si ce n’est l’amitié ?

A bientôt, peut-être… :-*

2 Commentaires

Classé dans F

Interruption

Marie, ceci est pour toi.

Nous interrompons notre programme pour diffuser un message à caractère personnel et promotionnel. Nous vous prions de bien vouloir nous en excuser.

Pour une jeune fille en fleur ou une femme épanouie ? Chacun, chacune en décidera.

On dirait Philippe Djian à la contrebasse ! 😀

Poster un commentaire

Classé dans I

Massage

Il m’est arrivé, lors de certains chats  – en anglais s’il vous plait, je crois que ce mot est entré dans le dictionnaire – je disais donc :  il m’est arrivé lors de « discussions au clavier » d’écrire le mot « mAssage » au lieu de « mEssage. Le plus souvent lorsque je m’adressais à des femmes. Si l’on ajoute à cela le fait que la prononciation du terme « chat »  en anglais est très proche du mot le couramment employé (et qui, au passage, n’est pas mon préféré) pour désigner le sexe féminin, il y a de quoi être troublé, non ? Freud se serait sans doute régalé de cet acte manqué, ne pensez-vous  pas ? 😉 😀

6 Commentaires

Classé dans M

Message personnel

Billet doux à une douce personne.

A toi, dont je ne peux (ne veux) citer les initiales (comme je le fais souvent),  car tout se sait ou se devine,  je voulais juste dire : j’aurais vraiment souhaité partager ma vie avec toi. Car je crois, qu’avec toi, j’aurais été réellement heureux et amoureux. Mais la vie fait que…

… les amours sont souvent contrariés, inaccessibles ou indicibles. Autrement dit : malheureux.

<< Je ne peux pas vous dire que je t’aime, peut-être… >>

 

 

 

Poster un commentaire

Classé dans M