Archives de Tag: Vouloir

Remord

Jamais je ne te pardonnerai ce que tu as fait.
Jamais je ne me pardonnerai ce que j’ai fait.
Je ne voulais pas te faire de mal.
Je ne voulais pas t’humilier.
Je voulais juste te punir.
Je crois.
Tu m’as dit : « Des regrets oui, mais pas de remords ».
Aujourd’hui je te dis : « Des remords oui, mais pas de regrets ».

Regrets / Mylène Farmer, Jean-Louis Murat.

Les Regrets / Alain Souchon.

Publicités

2 Commentaires

Classé dans R

Calvitie

Les femmes ont coutume de dire que la calvitie n’est pas rédhibitoire ni éliminatoire quand il est question d’hommes. Pourquoi alors les acteurs, rugbymen ou mannequins qu’elles admirent, désirent, devant lesquels elles se pâment, ont-ils tous de belles et brillantes chevelures ?! J’aimerais bien comprendre. Mais comme toute règle a une (ou plusieurs) exception(s), et que ce sont (peut-être) les deux  premiers noms qu’elles vont me jeter à la figure, citons Yul Brynner et Bruce Willis, qui compensent, par leur charme et leur virilité, leur absence de cheveux. Deux qualités que les chauves devraient naturellement posséder ou développer, s’ils ne veulent pas finir leurs jours, vieux garçons, chez leur maman.

PS (en guise d’illustration) : avez-vous déjà vu sur podium un mannequin homme sans cheveux ? Si c’est le cas, vous avez eu de la chance car c’est rarissime.

PS 2 : comment diable avez-vous deviné que j’avais « quelques » cheveux en moins ? Et que je vais chez lez coiffeur demain ? 😀

Poster un commentaire

Classé dans C

Destin

– « Est-ce vrai que c’est parce qu’on m’a élevé comme un petit prince que je ne deviendrai jamais un grand roi ? »

– « C’est bien possible mon enfant… Dis-toi alors, tout simplement, que tel n’est peut-être pas ton destin. »

– « Alors je voudrais bien être un prince charmant ! »

– « Tu apprendras bien vite, cher enfant, que dans la vie on ne fait pas toujours ce que l’on veut. Mais ce que l’on peut. Du mieux qu’on le peut. C’est déjà beaucoup. Et puis tu sais, j’ai connu bien des jeunes femmes qui ont passé leur vie à attendre leur prince charmant sans que, la vieillesse venue, il ne leur soit jamais apparu (sauf en rêve). Elles ont pourtant fait tout ce qu’elles ont pu. Peut-être en ont-elles trop attendu. Ou bien le destin ne l’a pas voulu. »

– « Mais alors, on ne peut donc rien faire contre le destin ? »

– « Si, mon petit : prendre sa vie en main. Il me semble bien que ce soit le meilleur moyen d’envisager de meilleurs lendemains. Et de faire un joli pied de nez au destin ! »

5 Commentaires

Classé dans D

Automobile

La voiture c’est la liberté !  Avec elle on peut se rendre là où l’on veut, quand on le veut ! Et le voyage est encore plus agréable lorsqu’il est agrémenté par un peu de musique.

[Avertissement : cet article n’est réellement compréhensible que si l’on visionne la vidéo qui l’accompagne].

Poster un commentaire

Classé dans A

Herbe

<< Aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs ».

Extrapolons (d’une certaine façon) ce proverbe ensemble, si vous le voulez bien. Si l’on s’en va la brouter, le risque potentiel est alors de devenir un mouton. Or le mouton se  fond dans la masse du troupeau. Et perd ainsi toute véritable identité. Mais, surtout, il se retrouve sans cesse sous la garde d’un chien. Et perd ainsi sa liberté.

Mais ceci n’est qu’une image. Et les images sont souvent trompeuses.

Poster un commentaire

Classé dans H

Message personnel

Billet doux à une douce personne.

A toi, dont je ne peux (ne veux) citer les initiales (comme je le fais souvent),  car tout se sait ou se devine,  je voulais juste dire : j’aurais vraiment souhaité partager ma vie avec toi. Car je crois, qu’avec toi, j’aurais été réellement heureux et amoureux. Mais la vie fait que…

… les amours sont souvent contrariés, inaccessibles ou indicibles. Autrement dit : malheureux.

<< Je ne peux pas vous dire que je t’aime, peut-être… >>

 

 

 

Poster un commentaire

Classé dans M

Femme (6)

Quand une femme vous annonce « Il me faut du temps » ou bien « Je ne suis pas prête », comprenez « Je ne veux pas de toi ». Quand on une femme, allongée à vos côtés par une belle nuit d’été, vous dit « Non »,  il faut comprendre « Mais si, imbécile, tu n’a rien compris, ça voulait dire oui ! » C’est du moins ce qu’elle vous annonce froidement le lendemain.  Je ne suis nullement misogyne (ce serait même plutôt le contraire). Ce que je viens de vous raconter là, c’est du « vécu », de « l’authentique » ! Si, si, Messieurs-Dames, je vous l’assure ! Et vous pouvez me croire sur parole.

Un jour, il y très longtemps – j’étais encore adolescent – on m’a dit que j’avais une « libido féminine » (comprenne qui pourra). Ça, c’est une (jeune) femme qui me l’a dit. Une autre fois (beaucoup plus récemment) on m’a dit : « tu as un cerveau aussi compliqué que celui d’une femme ». Ça, c’est un homme qui me l’a dit. Est-il misogyne, lui ? Je ne le crois pas.  Il aime les femmes tout autant que moi. Je conclus de tout cela qu’il y a en moi une part féminine. Et je l’assume.

Je devrais par conséquent être assez bien placé pour comprendre les femmes. Hé bien non, justement ! Je n’y comprends toujours rien, je dois l’avouer. Et je crois que je ne saurai jamais vraiment comment  elles « fonctionnent ». Ou plutôt certaines d’entre elles. Il ne faut pas généraliser ! (J’ai en effet connu quelques expériences ou relations beaucoup plus simples que celles que je viens de citer).

Il est est possible, alors, que je sois parfois (souvent ?) tombé sur des « tordues ». Ou bien, qu’effectivement, je sois un authentique imbécile !

17 Commentaires

Classé dans F