Archives de Tag: Homme

Amabilité

« L’homme est un animal social » pas toujours sociable.

Le taquin et la grognon / Richard Gotainer

Poster un commentaire

Classé dans A

Art

Ça ne nourrit pas son homme mais ça l’aide à vivre.

 

2 Commentaires

Classé dans A

Calvitie

Les femmes ont coutume de dire que la calvitie n’est pas rédhibitoire ni éliminatoire quand il est question d’hommes. Pourquoi alors les acteurs, rugbymen ou mannequins qu’elles admirent, désirent, devant lesquels elles se pâment, ont-ils tous de belles et brillantes chevelures ?! J’aimerais bien comprendre. Mais comme toute règle a une (ou plusieurs) exception(s), et que ce sont (peut-être) les deux  premiers noms qu’elles vont me jeter à la figure, citons Yul Brynner et Bruce Willis, qui compensent, par leur charme et leur virilité, leur absence de cheveux. Deux qualités que les chauves devraient naturellement posséder ou développer, s’ils ne veulent pas finir leurs jours, vieux garçons, chez leur maman.

PS (en guise d’illustration) : avez-vous déjà vu sur podium un mannequin homme sans cheveux ? Si c’est le cas, vous avez eu de la chance car c’est rarissime.

PS 2 : comment diable avez-vous deviné que j’avais « quelques » cheveux en moins ? Et que je vais chez lez coiffeur demain ? 😀

Poster un commentaire

Classé dans C

Planète

Les hommes viennent de Mars (en trimbalant leur testostérone).
Les femmes viennent de Vénus (en portant leur œstrogène et leur progestérone).*
Deux nuances de Gray.**

* C’est pas juste, elles sont plus chargées.
** Au cas où, je précise que Paul Gray est l’auteur de ce best-seller interplanétaire (l’adjectif est tout à fait approprié en l’occurrence).

😀

Je n’en suis pas trop mécontent de celle-là. Écoutons un peu de musique pour fêter ça.

Venus / Shocking Blue.

Ce n’était pas encore tout à fait au point au niveau du playback. Il y a eu beaucoup de progrès faits en ce domaine, depuis. Grâce à la science et au sens du spectacle.

 

1 commentaire

Classé dans P

Blonde

Brune qui s’ignore.
S’oublie, s’égare et se déguise.

Sur le même sujet, voir aussi :

  • « Les Hommes préfèrent les blondes. »
  • « Les Brunes comptent pas pour des prunes. »

😀

Denis / Blondie.

Les Brunes comptent pas pour des prunes / Lio.

Je n’évoque ici, en l’occurrence, que ce que l’on a coutume d’appeler les « fausses blondes ».
Et oui, j’en ai conscience, je risque de perdre quelques amies.
Par contre, je vais peut-être m’en faire de nouvelles… 🙂

 

4 Commentaires

Classé dans B

Patriarcat

A toi, très chère amie, Goddess of Victory, qui a éveillé mon esprit.
You’ll stay forever my cyberlover. Even if we were only both players.

Pour mon 400ème article (oui, je n’ai pas tenu ma promesse de m’en tenir à 365 comme je l’avais annoncé dans mon « A propos » –> https://antidictionnaire.com/a-propos/), je tiens à laisser la parole à une femme. Une grande dame. Qui nous a fait entendre un autre son de cloche, à nous les hommes.

Voici ce qu’elle nous dit :

« La vie des gens des deux sexes […] est ardue, difficile, une lutte perpétuelle. Elle exige un courage et une force gigantesques. Et plus que toute autre chose peut-être, elle exige de la confiance en soi. Sans cette confiance, nous sommes semblables à des bébés dans leurs berceaux. Et comment pouvons-nous faire naître cette qualité impondérable et cependant si précieuse ? En pensant que les autres sont inférieurs à nous. En sentant que nous avons quelques supériorités innées. […] D’où l’énorme importance pour un patriarche conquérant ou patent dans le fait de sentir que beaucoup d’êtres humains – en réalité la moitié du genre humain * – lui sont, par leur nature même, inférieurs. Sans doute est-ce là une des principales sources de son autorité. »

* Comprendre : les femmes.

Une chambre à soi /  Virginia Woolf.

Poster un commentaire

Classé dans P

Imposteur

A ma connaissance *, mot qui n’a pas de féminin. Pourquoi donc ? Que fait-on de la parité ? N’y aurait-il que les hommes qui soient des imposteurs ? J’ai un petit doute là-dessus. Mesdames, j’attends vos commentaires, qui (en principe) ne devraient pas tarder, mais je vous en prie lisez la définition, afin de constater que l’imposture n’est pas une question de sexe – ou bien est « unisexe » si vous préférez.

* Mais confirmé par mon très cher ami (c’est vrai qu’il n’est pas donné !) Le Petit Robert (vous pouvez vérifier).

1 commentaire

Classé dans I

Images

Il y a des « images publiques » que l’on ne peut oublier et qui resteront à jamais gravées dans nos esprits.

Certaines, tragiques et dramatiques, génératrices de peur, d’angoisse ou de souffrance, comme celles de :

  • deux énormes champignons s’élevant au-dessus d’Hiroshima et de Nagasaki
  • deux lourds avions percutant et rentrant, « comme dans du beurre », dans deux géantes tours jumelles à New York
  • la tête de Kennedy explosant à l’arrière de sa limousine découverte à Dallas
  • ces bombes au napalm au Vietnam, incendiaires et délétères
  • ces survivant(e)s décharné(e)s sortant, tel(le)s des zombies, des camps de concentration ou d’extermination nazis, où qu’il soient…

Celles-là sont des images de mort et de violence.

D’autres, heureusement, sont plus réconfortantes ou porteuses d’espoir. Il en va ainsi de celles :

  • d’un homme-fourmi qui, à lui seul, arrête une colonne de chars blindés à Pékin
  • de tous ces inconnus venus participer à la destruction du mur de Berlin et emporter quelques gravats, en souvenir de ce moment unique et historique ; de Rostropovich jouant de son violoncelle
  • de la libération et du discours de Nelson Mandela au Cap
  • ou bien de celui de Martin Luther King à Washington (« I have a dream »)
  • de la très récente et imposante « marche républicaine » à Paris et dans la France entière

Celles-ci sont des images de vie et de paix.

Mais il y a aussi ces « images privées », heureuses ou malheureuses, tout aussi présentes dans notre mémoire, tant elles nous ont également marqué(e)s ou frappé(e)s. Bien entendu, par pudeur ou par discrétion, je vous en ferai grâce, ou plutôt n’en citerai qu’une, si commune : celle de la naissance de mes enfants.

Comme aphorisme, on peut faire mieux ! 😀

1989 : un tank chinois sur la place Tiannanmen.

Le Cinquième élément / Luc Besson.

4 Commentaires

Classé dans I

Homme

Arrête de me parler comme à un enfant si tu veux que je sois un homme !

1 commentaire

Classé dans H

Féminité

Surtout ne perdez pas cette qualité, Mesdames. Ne jouez pas à singer les hommes.
Et puisque nous sommes sur ce sujet, qui restera longtemps d’actualité, j’en profite pour vous dire qu’un féminisme digne de ce nom et bien pensé ne pourra s’épanouir et prospérer qu’AVEC les hommes et non SANS eux. Ces Messieurs doivent aussi s’impliquer dans cette nécessaire mutation.

3 Commentaires

Classé dans F