Archives de Tag: Voir

Métamorphose

Je te regarde dormir. Je te trouve belle.
Je te vois agir. Tu es laide.

Toute ressemblance avec une personne existante ou ayant existé n’est absolument pas fortuite.  😀

Publicités

7 Commentaires

Classé dans M

Écologie (2)

Façon de voir un peu plus loin que le bout de son nez…

… et l’extrémité de son porte-monnaie.

5 Commentaires

Classé dans E

Objectivité

Je me demande si l’on a pas « inventé » ce mot pour rien – ou bien juste pour se donner bonne conscience. Tout ce que je lis, entends, vois autour de moi n’est que subjectivité. En écrivant cela, je suis subjectif. Les domaines dans lesquels on est censé être objectif n’y échappent pas : journalisme, médecine, histoire, etc.
On peut s’efforcer d’être objectif. On ne l’est jamais (et j’ai presque envie de dire tant mieux ; ne me demandez pas pourquoi, je ne le sais pas).
Les philosophes et/ou les scientifiques auront sûrement des arguments à même de contredire (tempérer, modérer, relativiser) ce que je viens d’écrire. Je veux bien les écouter et en discuter. Je n’attends même que ça…

Poster un commentaire

Classé dans O

Contexte

« Je me souviens qu’un jour […] notre orthophoniste m’a expliqué que la mémoire emmagasine les informations avec leur environnement. Même si je vois le visage de ma boulangère tous les matins en allant acheter mon pain, il se peut que je ne la reconnaisse pas en la croisant dans la rue ou au supermarché : je vais probablement me dire que je l’ai déjà vue, mais je ne vais pas me rappeler tout de suite de qui il s’agit. Et peut-être pas du tout. »

In : Les Trois Médecins / Martin Winckler, Gallimard, 2006, (Folio ; 4438), p. 509. Première éd. chez P.O.L, 2004.

J’ai vécu cette situation un nombre incalculable de fois ! Me disant sur le champ que je n’étais pas très physionomiste (pas plus qu’orthophoniste d’ailleurs). 😀 Avant de me rendre compte (je le dis avec mes mots) que cela n’était qu’une question de contexte. Sorti de celui-ci, il est parfois assez difficile de reconnaître quelqu’un, que pourtant l’on connaît.

A ma fille chérie, qui m’a fait connaître ce bouquin. :-*

Poster un commentaire

Classé dans C

Positiver

On peut voir tout ce qui ne va pas (et s’en plaindre). Ou bien considérer tout ce qui marche et fonctionne bien (et s’en réjouir). Tout n’est qu’une question de point de vue. Selon celui qu’on adopte, le résultat ou les répercussions ne seront pas du tout les mêmes.

[J’écris aussi cela car je suis un fidèle client de Carrefour]. 😀

Poster un commentaire

Classé dans P

Myopie

Je suis myope, mais ne porte pas mes lunettes. Pourquoi ?
Parce qu’ainsi je trouve que les filles sont encore plus jolies. Et que j’ai une moins sale gueule.
Précision (ça peut servir) : je ne suis pas si moche que ça (j’ai des témoins pour corroborer mes dires). 😀 En tant que célibataire, je ne tiens pas spécialement à me tirer une balle dans le pied. Si je me la tirais dans la tête, alors là oui, je vous le concède, je ne serais pas très beau à voir.
Au menu ce soir : humour noir.

Poster un commentaire

Classé dans M

Fantasme (2)

Mon fantasme le plus prégnant, ce cher rêve récurrent :

On sonne chez moi. Je me dirige vers la porte d’entrée. J’ouvre. Là, juste en face de moi, aussi gracieuse et ravissante qu’elle l’était lorsque je l’ai rencontrée, se tient mon « amoureuse » – virtuelle et platonique – ma plus belle expérience dans le cyberespace. Elle est mon élue. Mais vit loin de moi. Elle est pourtant  venue. Elle est là. Juste devant moi. Tendre et souriante, elle s’avance. Et je ne peux m’empêcher – suprême désir, plaisir souverain – de la prendre et la serrer dans mes bras.

Il n’y pas de suite… Ce seul éternel instant suffit à me combler.

Ou presque…

Comment se contenter d’une abstraction, alors qu’on donnerait tout pour la voir devenir réalité ? Au rêve succède la frustration.

Knocking on Heavens’s Door / Bob Dylan.

Walking On Sunshine / Katrina & The Waves.
[I just can’t wait till the day when you knock on my door
I just can’t wait till you write me you’re comin around]

4 Commentaires

Classé dans F