Archives mensuelles : décembre 2014

Peur (2)

Merci à NL. [Traduction libre et approximative].

Si quelque chose vous effraie, faites-le sans délai.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans P

Sapin

Plus les enfants grandissent, plus les sapins [de Noël] rapetissent. En général… 🙂

Poster un commentaire

Classé dans S

Homme

Arrête de me parler comme à un enfant si tu veux que je sois un homme !

1 commentaire

Classé dans H

Marketing

« Science commerciale » qui avec son adjuvant « communication » ne sert très souvent qu’à nous vendre du vent (objets inutiles et très vite encombrants).

[Vous l’aurez compris, je ne suis pas un fervent adepte de la société de consommation à tout va].

1 commentaire

Classé dans M

Burn out

A ma fille et ma sœur (pour des raisons différentes).

Il me semble que le terme « burn in » constituerait un bon complément à celui de « burn out », l’épuisement du patient (de la victime) étant tout aussi psychique que physique. Je reconnais néanmoins que cela  reviendrait un peu à compliquer les choses. Tout d’abord parce que l’esprit est indissociable du corps ; et que la définition « officielle » du burn out tient compte de ces deux aspects :

« Syndrome d’épuisement professionnel caractérisé par une fatigue physique et psychique intense, générée par des sentiments d’impuissance et de désespoir. » Le Larousse en ligne.

Disons alors que je n’ai rien dit. 🙂 Ou bien que j’ai parlé (écrit) pour ne rien dire.  Si ce n’est le plaisir de créer un néologisme et un anglicisme totalement inutiles. 😀

1 commentaire

Classé dans B

Année

L’année 2014 fut pour moi une année noire. Comme le fut 1994. Vingt ans d’écart. Comment expliquez-vous cela ? Je redoute d’avance l’année 2034. Mais serai-je encore en vie ? Sera-t-elle l’année de ma mort ? Qui sait ?

Poster un commentaire

Classé dans A

Massage

Il m’est arrivé, lors de certains chats  – en anglais s’il vous plait, je crois que ce mot est entré dans le dictionnaire – je disais donc :  il m’est arrivé lors de « discussions au clavier » d’écrire le mot « mAssage » au lieu de « mEssage. Le plus souvent lorsque je m’adressais à des femmes. Si l’on ajoute à cela le fait que la prononciation du terme « chat »  en anglais est très proche du mot le couramment employé (et qui, au passage, n’est pas mon préféré) pour désigner le sexe féminin, il y a de quoi être troublé, non ? Freud se serait sans doute régalé de cet acte manqué, ne pensez-vous  pas ? 😉 😀

6 Commentaires

Classé dans M