Archives de Catégorie: S

Séduction (2)

Ne montre pas, suggère.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans S

Sevrage

Quelques facteurs ou moyens pouvant faciliter l’arrêt (progressif ou brutal) de la cigarette ou du tabac : la maladie / la peur (c’est lié), l’écœurement (volontaire), la volonté (de fer), la cigarette électronique ou vaporette (récente et différente façon de fumer, mais fumer sera toujours fumer).

Liste  non exhaustive, bien entendu (j’attends vos suggestions).

Le moyen le plus radical serait en fait d’éradiquer sans pitié les fumeurs. L’espèce commence d’ailleurs à être en voie de disparition, la chasse étant ouverte.
Heureusement, cette communauté bénéficie d’un soutien de poids et de puissants appuis : les grands fabricants et marchands de tabac. C’est une arme de (légitime) défense comme un autre.

PS : il me restait un tout petit stock de parenthèses ; je viens de l’utiliser. Désolé pour les personnes intéressées.  😀

Dieu est un fumeur de havane / Serge Gainsbourg ; Catherine Deneuve.

1 commentaire

Classé dans S

Salaire

Pour un an de bénévolat : un panier de fruits exotiques. C’est suffisant.
Le bonheur c’est aussi le contentement.

2 Commentaires

Classé dans S

Séduction

Elle naît, se transmet et se concrétise grâce à nos CINQ SENS (classés ici dans mon ordre de préférence ou d’importance, ou selon ma logique) :

  1. Une silhouette, une allure, un détail vestimentaire, un corps, un visage, une expression, un regard, des yeux : la VUE.
  2. Des mots, des paroles, un discours, une élocution, un accent, une chanson (quand indissociable d’une rencontre) : l’OUÏE.
  3. Un parfum, une odeur, une haleine * : l’ODORAT.
  4. Un corps (encore), une peau (douce), une chaleur (charnelle), des cheveux (soyeux), des muscles (fuselés) : le TOUCHER.
  5. Un baiser, de la salive, une liqueur * (la bienséance et la pudeur ne me permettent pas d’aller plus loin) : le GOÛT.

Toutes ces composantes sont à la source du désir, comme autant de promesses de plaisir.

* Marguerite, je pressens que tu vas m’écrire un commentaire au sujet ces deux mots.  😉

23 Commentaires

Classé dans S

Sucre

Drogue dure. Surtout s’il est en poudre.

Aux enfants de la chance / Serge Gainsbourg.

2 Commentaires

Classé dans S

Silence (2)

« Silence radio. Message reçu. »
Lui dit-il, en guise d’adieu.

No Surprises / Radiohead.

Poster un commentaire

Classé dans S

Serment

Le serment d’Hippocrate

Au moment d’être admis(e) à exercer la médecine, je promets et je jure d’être fidèle aux lois de l’honneur et de la probité.

Mon premier souci sera de rétablir, de préserver ou de promouvoir la santé dans tous ses éléments, physiques et mentaux, individuels et sociaux.

Je respecterai toutes les personnes, leur autonomie et leur volonté, sans aucune discrimination selon leur état ou leurs convictions. J’interviendrai pour les protéger si elles sont affaiblies, vulnérables ou menacées dans leur intégrité ou leur dignité. Même sous la contrainte, je ne ferai pas usage de mes connaissances contre les lois de l’humanité.

J’informerai les patients des décisions envisagées, de leurs raisons et de leurs conséquences.

Je ne tromperai jamais leur confiance et n’exploiterai pas le pouvoir hérité des circonstances pour forcer les consciences.

Je donnerai mes soins à l’indigent et à quiconque me les demandera. Je ne me laisserai pas influencer par la soif du gain ou la recherche de la gloire.

Admis(e) dans l’intimité des personnes, je tairai les secrets qui me seront confiés. Reçu(e) à l’intérieur des maisons, je respecterai les secrets des foyers et ma conduite ne servira pas à corrompre les mœurs.

Je ferai tout pour soulager les souffrances. Je ne prolongerai pas abusivement les agonies. Je ne provoquerai jamais la mort délibérément.

Je préserverai l’indépendance nécessaire à l’accomplissement de ma mission. Je n’entreprendrai rien qui dépasse mes compétences. Je les entretiendrai et les perfectionnerai pour assurer au mieux les services  qui me seront demandés.

J’apporterai mon aide à mes confrères ainsi qu’à leurs familles dans l’adversité.

Que les hommes et mes confrères m’accordent leur estime si je suis fidèle à mes promesses ; que je sois déshonoré(e) et méprisé(e) si j’y manque.

Merci ma puce pour ce moment de bonheur, de fierté et d’émotion (en attendant le tour de frère). 🙂
Tu as largement mérité ces quelques jours de repos sous le soleil de La Réunion.

Merci à Sam d’avoir été là.
Merci aux membres de la famille qui étaient eux aussi présents, que ce soit physiquement ou par la pensée.
Je me souviendrai longtemps de ce très beau jour.
Que ta vie de médecin et de femme soit pour toi un épanouissement. Que la vie préserve ta santé, comme tu préserveras celle de tes patients. C’est tout ce que je souhaite. Je t’embrasse et je t’aime.

Poster un commentaire

Classé dans S