Archives de Tag: Comprendre

Calvitie

Les femmes ont coutume de dire que la calvitie n’est pas rédhibitoire ni éliminatoire quand il est question d’hommes. Pourquoi alors les acteurs, rugbymen ou mannequins qu’elles admirent, désirent, devant lesquels elles se pâment, ont-ils tous de belles et brillantes chevelures ?! J’aimerais bien comprendre. Mais comme toute règle a une (ou plusieurs) exception(s), et que ce sont (peut-être) les deux  premiers noms qu’elles vont me jeter à la figure, citons Yul Brynner et Bruce Willis, qui compensent, par leur charme et leur virilité, leur absence de cheveux. Deux qualités que les chauves devraient naturellement posséder ou développer, s’ils ne veulent pas finir leurs jours, vieux garçons, chez leur maman.

PS (en guise d’illustration) : avez-vous déjà vu sur podium un mannequin homme sans cheveux ? Si c’est le cas, vous avez eu de la chance car c’est rarissime.

PS 2 : comment diable avez-vous deviné que j’avais « quelques » cheveux en moins ? Et que je vais chez lez coiffeur demain ? 😀

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans C

Nombre

1, 3, 7, 11, 13… Pourquoi les nombres les plus symboliques sont-ils des nombres premiers* impairs ? C’est un mystère…
Il est également facile de constater que ce sont les tout premiers nombres dans l’ordre de la numérotation, ce qui peut se comprendre.
Il existe au moins une exception à cette « règle » et pas des moindres : 666. C’est l’enfer !

* Pour celles et ceux qui auraient malencontreusement égaré leur manuel de mathématiques, un nombre premier est un nombre qui ne peut être divisible que par 1 ou par lui-même.
– « J’ai tout juste M’dame ? »

– « Oui, mon petit. Mais je ne te mets que 18 parce que tu as fait une faute de français. »
– « Ah oui ? Où ça ? »
– « C’est Madame qu’il faut dire et pas M’dame. »

– « Oh c’est pas une faute ça ! C’est pas juste ! Je vais le dire à mon prof de français… »
😀

The Final Countdown / Europe.

Poster un commentaire

Classé dans N

Ennui

Il est assez rare que je m’ennuie lorsque que je suis « en tête-à-tête avec moi-même ». Mais j’ai souvent dit ou pensé « Je t’aime ».
[Pour mieux comprendre, il faut écouter attentivement la chanson de M (ci-dessous) et ce que chante la foule. A moins que ce soit moi qui n’aie rien compris, mais je ne crois pas]. 🙂

1 commentaire

Classé dans E

Marketing

« Science commerciale » qui avec son adjuvant « communication » ne sert très souvent qu’à nous vendre du vent (objets inutiles et très vite encombrants).

[Vous l’aurez compris, je ne suis pas un fervent adepte de la société de consommation à tout va].

1 commentaire

Classé dans M

Bague

A NP.

Lors d’un court séjour, dans une petite ville située non loin de la mer, je m’étais offert une petite bague de peu de valeur, trouvée par hasard sur l’étal d’un marché de rue. Sur l’anneau de ce colifichet – tout à fait ordinaire et  très peu onéreux –  était fixé un « smiley » verni légèrement convexe, représentant en quelques traits noirs, un visage souriant sur un fond dont la couleur et le brillant rappelaient ceux de la nacre. C’est d’ailleurs cet aspect qui me poussa à franchir le pas. J’étais accompagné, lors de cet achat, d’une assez jolie jeune femme, qu’apparemment je ne laissais pas indifférente. La  réciproque étant également vraie. Nous avions un point commun :  le goût et l’envie de rire. Ce dont nous ne nous privions pas lorsque nous étions de sortie ensemble !

Quelque temps après – à force de se coincer dans la poche étroite de mon jean, lorsque j’y glissais la main – le « smiley », très mal soudé sur l’anneau de piètre qualité, est tombé. Je croyais l’avoir perdu et me sentais assez contrarié, car je ressentais une sorte d’affection pour ce tout petit objet. L’ayant vainement cherché, et le croyant définitivement perdu,  je finis néanmoins par le retrouver par hasard.  Je ne sais plus où ni comment.

Mais je compris par la suite que l’intérêt et que je portais à cet objet, ainsi que l’attraction qu’il suscitait en moi,  ne venait pas du bijou en soi, mais plutôt de la personne qui m’accompagnait. Preuve en est que, n’ayant jamais pu recoller le « smiley »,  je gardais cependant l’anneau à mon doigt, qui (coïncidence troublante) se trouvait être mon annulaire. Devais-je voir dans tout cela un symbole favorable ou un funeste présage ? Un bijou brisé ou bien un lien sacré ?  Cela, l’histoire ne le dit pas.

A vous (et moi) d’en inventer la suite…

Poster un commentaire

Classé dans B

Femme (6)

Quand une femme vous annonce « Il me faut du temps » ou bien « Je ne suis pas prête », comprenez « Je ne veux pas de toi ». Quand on une femme, allongée à vos côtés par une belle nuit d’été, vous dit « Non »,  il faut comprendre « Mais si, imbécile, tu n’a rien compris, ça voulait dire oui ! » C’est du moins ce qu’elle vous annonce froidement le lendemain.  Je ne suis nullement misogyne (ce serait même plutôt le contraire). Ce que je viens de vous raconter là, c’est du « vécu », de « l’authentique » ! Si, si, Messieurs-Dames, je vous l’assure ! Et vous pouvez me croire sur parole.

Un jour, il y très longtemps – j’étais encore adolescent – on m’a dit que j’avais une « libido féminine » (comprenne qui pourra). Ça, c’est une (jeune) femme qui me l’a dit. Une autre fois (beaucoup plus récemment) on m’a dit : « tu as un cerveau aussi compliqué que celui d’une femme ». Ça, c’est un homme qui me l’a dit. Est-il misogyne, lui ? Je ne le crois pas.  Il aime les femmes tout autant que moi. Je conclus de tout cela qu’il y a en moi une part féminine. Et je l’assume.

Je devrais par conséquent être assez bien placé pour comprendre les femmes. Hé bien non, justement ! Je n’y comprends toujours rien, je dois l’avouer. Et je crois que je ne saurai jamais vraiment comment  elles « fonctionnent ». Ou plutôt certaines d’entre elles. Il ne faut pas généraliser ! (J’ai en effet connu quelques expériences ou relations beaucoup plus simples que celles que je viens de citer).

Il est est possible, alors, que je sois parfois (souvent ?) tombé sur des « tordues ». Ou bien, qu’effectivement, je sois un authentique imbécile !

17 Commentaires

Classé dans F

Femme (5)

Je dois reconnaître, cruelle déception, que j’ai souvent du mal à  bien comprendre leur psychologie ; à cerner leur personnalité. Peut-être serait-ce parce que celles que je rencontre ne me conviennent pas ? Ou, au contraire, serait-ce moi qui ne leur convient pas ?  Ou bien encore, ne serais-je pas assez fin psychologue ? M’y prendrais-je mal avec elles ? Mon charme n’opérerait-il pas assez longtemps ? Les aimer ne leur suffirait-il pas ? Ne leur donnerais-je pas ce qu’elles attendent d’un homme ou d’un compagnon ? Ou bien, pour mettre fin à cette trop longue liste, serait-ce elles qui, étant en pleine mutation, ne tourneraient pas rond ? J’avoue, avec une certaine honte, que je l’ignore.
Je propose donc de conclure ces interrogations de toute première importance (en particulier pour moi) par une courte formule finale : les femmes sont et restent pour moi un véritable mystère. Il faut parfois savoir faire amende honorable. A l’inverse, surtout ne leur dites jamais quelque chose qui pourrait leur déplaire : elles vous le pardonneraient difficilement.
(J’écris bien sûr ces lignes « à la suite d’une douloureuse déception sentimentale ». Comme je le ferais d’une pénible désillusion amicale).

Caroline / Mc Solaar.

10 Commentaires

Classé dans F