Archives de Tag: Excès

Écologie (3)

« L’optimisme est une bonne chose, mais s’il est poussé à l’excès, il devient sottise. Nous pensons que les ressources de notre pays sont inépuisables ; ce n’est pas le cas. Nos richesses minières, le charbon, le fer, le pétrole, le gaz et les autres matières premières ne sont pas renouvelables. Il est donc certain qu’elles seront à terme épuisées. Et vu la manière dont nous les gaspillons aujourd’hui, nos descendants connaîtront leur épuisement une génération ou deux plus tôt que prévu. »

Theodore Roosevelt, président des États-Unis, Conférence sur la conservation des ressources naturelles, message annuel au Congrès, 3 décembre 1907.

1907. Que devrait-on dire aujourd’hui ! Et que pourrons-nous dire demain ?

4 Commentaires

Classé dans E

Ecran (2) : version courte

Ambivalent : tout à la fois fenêtre ouverte sur le monde et obstacle s’interposant entre un être et la réalité.

PS : Je te rassure, cher ami « hyper-connecté » (tout comme je le suis moi-même d’ailleurs), je sais très bien que communiquer par écran interposé n’empêche pas d’aller prendre l’air, retrouver ses potes au restau ou dans un bistrot, marcher et faire du sport. Comme le disait (avec beaucoup de sagesse) ma grand-mère, c’est l’excès en tout qui est nuisible, nocif, néfaste. Elle avait  raison.

Poster un commentaire

Classé dans E

Perfectionnisme

Excès de zèle pouvant mener à la stérilité.

Poster un commentaire

Classé dans P

Excès

A ma grand-mère maternelle.

Rien ni personne n’est fondamentalement mauvais en soi. Seul l’excès est néfaste. Et parfois très dangereux pour la santé – physique ou mentale (ce n’est pas moi qui le dis).

Poster un commentaire

Classé dans E

Prolixité

Les bavard(e)s sont, en général, peu enclins à écouter. Autrement dit, ceux qui parlent beaucoup (voire trop) ne sont pas toujours les plus aptes à vous écouter. Et, très souvent, nous finissons par ne même plus les entendre.
Une volubilité excessive nuit à l’établissement d’une bonne et saine communication, qui – théoriquement ou idéalement – devrait avoisiner l’équilibre. Ceci dit, l’action de communiquer peut également être parasitée par bien d’autres facteurs. Mais cela est une autre histoire….
Restons concis. 🙂

Poster un commentaire

Classé dans P