Archives de Tag: Lumière

Couleur

Le monde n’est ni noir ni blanc. Il n’y a ni bons ni méchants. Des cow-boys (les « hommes blancs ») et des indiens (les « Peaux rouges »). Le mal ou le bien absolus n’existent pas. Ce n’est qu’une vue de l’esprit pour nous simplifier la vie. Ou un moyen de faire de la propagande. Le manichéisme est une solution de facilité. Il nous rassure mais nous empêche de raisonner.
Le monde est en fait constitué d’un dégradé de gris. Cette couleur étant un peu triste (mais neutre), disons alors qu’il est plus ou moins bleu (pour les garçons) 🙂 ou plus ou moins rose (pour les filles). 🙂
On parle de « noir et blanc » (par opposition à la couleur) pour qualifier un dessin, un film ou une photographie. Mais on oublie souvent que le « noir et blanc » n’est en réalité que la réunion de nuances de gris. Et  que ce sont elles qui font la force, la richesse et la beauté d’une image. Une fois celle-ci colorée, on y retrouve toute la gamme des teintes de l’arc-en-ciel, tout le spectre de la lumière.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans C

Suicide

Solution finale lorsque toutes les issues semblent condamnées. Mais toute porte fermée est susceptible de s’ouvrir pour laisser pénétrer le jour. A la nuit noire peut succéder un lumineuse journée.

Si – « par bonheur » – il reste dans le domaine de la tentative, c’est qu’il est une envie de dormir, d’oublier, de ne plus penser, ou bien d’appeler « au secours  » !

Poster un commentaire

Classé dans S

Clarté

<< La clarté, c’est une juste répartition d’ombres et de lumière. >>
Johann Wolfgang von Goethe.

[En extrapolant un  peu, on pourrait très facilement appliquer cette belle citation au dessin, à la peinture, la sculpture, la photographie ou au cinéma. Et à un bon nombre d’arts visuels].

Poster un commentaire

Classé dans C

Vacances

Petite oasis d’eau et de lumière dans le désert.

2 Commentaires

Classé dans V

Marchand de sable (2)

To NL, GoV.

Quand il arriva, elle dormait. Comme d’habitude. Comme à chaque fois qu’il lui rendait visite. Il aurait tant voulu la voir éveillée et s’ébattre dans la lumière du jour ! Après avoir regagné son petit nuage dans le ciel, il lança sur sa demeure une poignée de sable d’un or étincelant, afin que son sommeil soit doux et reposant. Il savait qu’il la reverrait la nuit prochaine. Cela l’aidait à supporter sa triste condition de marchand de sable…

13 Commentaires

Classé dans M