Colère

Lorsqu’elle survient, il vaut mieux (si l’on peut) la canaliser et s’en servir comme d’un moteur. Ne pas la laisser dominer. Car, dans ce cas, on devient immédiatement son esclave et l’on perd toute dignité.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans C

Si vous souhaitez intervenir, c'est ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s