Archives de Tag: Proposer

Fin

Ayé, j’ai fini !!! 365ème article (ou billet). As much as days in a year. Yes ! Yeah !
Pour les nouveaux voir « A propos ».

Mais ceci n’est qu’une « fausse sortie ». Pourquoi me direz-vous ?

J’explique :

J’ai encore plein d’autres mots « en magasin ». Quelques-uns dans mes brouillons WordPress. La majorité sur des feuilles A4 « recyclées » et pliées en deux (vous saurez tout). Donc, comme j’ai encore pas mal de stock, et que je n’aime pas gaspiller, je vais continuer à publier (non, arrêtez d’applaudir, ça me gêne). 😀

Oui, je vais continuer à publier. Jusqu’à l’épuisement (des stocks). Mais de moins en moins fréquemment (non, ne faites pas cette tête-là, vous me mettez dans l’embarras). 😀 J’aurai donc de moins en moins de « clients ». Mais, au moins, j’aurai tenu mon engagement. Pour le moment, je ne fais que repousser très légèrement l’heure du bilan. Lorsque vous verrez ce mot apparaître, suivi d’une colonne de chiffres (commentés), alors seulement vous pourrez être certain que ce sera véritablement la fin.

Vous pourrez alors constater que j’ai presque autant de hits (de visites) que Google. Qui a d’ailleurs proposé de me racheter. Si, si ! 😀 😀 😀

Pour finir (provisoirement), je souhaiterais adresser un message personnel à une amie blogueuse : Marie, j’aime tes tableaux, j’aime tes photos, j’aime tes textes, j’aime le pays où tu vis, j’aime ta beauté. Si je t’avais croisée, ou rencontrée, je suis certain que je t’aurais appréciée (aimée ?). Alors continue : fais-nous rêver ! Il n’y a finalement que cela qui compte (conte).

Tu es là –> https://quelquespasdanslevastemonde.wordpress.com/

Et là –> https://bleuemarie.wordpress.com/

Et « quelquepartdansmoncœur.com ». 😉

Enfin, qu’y a-t-il de plus proche de l’amour si ce n’est l’amitié ?

A bientôt, peut-être… :-*

Publicités

2 Commentaires

Classé dans F

Femme (5)

Je dois reconnaître, cruelle déception, que j’ai souvent du mal à  bien comprendre leur psychologie ; à cerner leur personnalité. Peut-être serait-ce parce que celles que je rencontre ne me conviennent pas ? Ou, au contraire, serait-ce moi qui ne leur convient pas ?  Ou bien encore, ne serais-je pas assez fin psychologue ? M’y prendrais-je mal avec elles ? Mon charme n’opérerait-il pas assez longtemps ? Les aimer ne leur suffirait-il pas ? Ne leur donnerais-je pas ce qu’elles attendent d’un homme ou d’un compagnon ? Ou bien, pour mettre fin à cette trop longue liste, serait-ce elles qui, étant en pleine mutation, ne tourneraient pas rond ? J’avoue, avec une certaine honte, que je l’ignore.
Je propose donc de conclure ces interrogations de toute première importance (en particulier pour moi) par une courte formule finale : les femmes sont et restent pour moi un véritable mystère. Il faut parfois savoir faire amende honorable. A l’inverse, surtout ne leur dites jamais quelque chose qui pourrait leur déplaire : elles vous le pardonneraient difficilement.
(J’écris bien sûr ces lignes « à la suite d’une douloureuse déception sentimentale ». Comme je le ferais d’une pénible désillusion amicale).

Caroline / Mc Solaar.

10 Commentaires

Classé dans F

Demande

« Être [trop] en demande » c’est se mettre dans une position de faiblesse (d’infériorité ?), voire de dépendance, vis-à-vis d’autrui. Dans ce cas, gare à la fuite : « les rats [risquent de quitter] le navire.  Alors, peut-être, mieux vaut-il proposer…

Poster un commentaire

Classé dans D