Archives de Tag: Mot

Infirmière

Hommage « posthume » à Kara la Rebelle, qui se reconnaîtra, si un beau jour elle passe par là. Ce qui est peu probable.
Et à Isabelle Manson Bittard qui, apparemment, s’est reconnue. 😉

Elle soigne nos maux par des mots.

Elle prodigue des soins, et fait parfois office de médecin, quand celui-ci, surchargé de son côté, est obligé de déléguer. Elle prend donc des risques, puisque tout cela n’est pas très déontologique.

Elle est  rassurante et bienveillante.

Elle est attentionnée, à l’écoute de ses patients, sait faire preuve d’empathie et d’abnégation.

Elle part tôt le matin et rentre l’après-midi, fatiguée. Ou bien part l’après-midi et rentre tard le soir, épuisée. Parfois aussi, elle travaille la nuit.

Elle côtoie la mort tous les jours.

Elle  est courageuse et forte.

Elle exerce un métier difficile mais se sent utile.

C’est sa raison d’être.

Belle brochette d’artistes de la chanson française !

Publicités

5 Commentaires

Classé dans I

Massage

Il m’est arrivé, lors de certains chats  – en anglais s’il vous plait, je crois que ce mot est entré dans le dictionnaire – je disais donc :  il m’est arrivé lors de « discussions au clavier » d’écrire le mot « mAssage » au lieu de « mEssage. Le plus souvent lorsque je m’adressais à des femmes. Si l’on ajoute à cela le fait que la prononciation du terme « chat »  en anglais est très proche du mot le couramment employé (et qui, au passage, n’est pas mon préféré) pour désigner le sexe féminin, il y a de quoi être troublé, non ? Freud se serait sans doute régalé de cet acte manqué, ne pensez-vous  pas ? 😉 😀

6 Commentaires

Classé dans M

Mère

A Sylvain et au Dr B.

« On choisit pas ses parents, on choisit pas sa famille » chante Maxime Le Forestier. On ne choisit donc pas sa mère. Et c’est bien dommage. Car dans le cas contraire, il serait envisageable d’éviter les mères abusives, castratrices ou juives [adjectifs classés par ordre alphabétique, s’il vous plaît ! N’oublions pas que nous somme dans un dictionnaire. D’ailleurs, si vous connaissez d’autres synonymes, je suis preneur (1) (2)] ;-). Le « pire », dans tout ça, c’est qu’elles vous aiment et que vous les aimez aussi en retour ! Alors comment échapper à leur emprise ? Comment ne pas devenir dépendant ? Comment faire pour qu’à un âge parfois (très) avancé elles ne vous parlent plus comme à un enfant ? Peut-être, tout simplement, en négociant, comme le suggère le corps médical.

Merci Docteur ! Je vous dois combien ? 😀

(1) je ne recule devant aucune dépense lorsqu’il s’agit de mots.
(2) possessives, oui ! Merci Ghyslaine !

Poster un commentaire

Classé dans M

Barbarie

A Hervé Gourdel.

C’est le seul et triste mot que j’ai entendu et retenu ce soir.
Horreur. Fanatisme. Extrémisme. Terrorisme. Intégrisme. Attentats. Assassinats.
Je n’ai que quelques mots pour me battre contra ça.
Quand donc en aurons-nous fini avec cela ?
Quand donc la paix vaincra et règnera ?
Du sang, de la sueur et des larmes, est-ce tout ce à quoi nous aurons droit ?
Ce soir je ne peux que penser à toi.
Innocente victime.

Poster un commentaire

Classé dans B

Chanson

[Inspiré par le film « Moulin rouge », que je n’avais encore pas vu et que je viens de regarder]

Pour celles que j’ai aimées, ces deux chansons, qui en apparence n’ont rien en commun. Pourtant, en cherchant bien, on leur trouvera facilement  un point commun : un simple mot, que tout le monde connaît, mais que l’on n’ose pas toujours prononcer.

Poster un commentaire

Classé dans C

Baiser

« Donner un baiser, c’est tout se dire sans prononcer le moindre mot ».

De mon amie Sandrine C.

[Très légèrement « revu et corrigé », en espérant qu’elle ne m’en voudra pas. Sinon, je la connais, elle me le dira  ! ;-)].

Poster un commentaire

Classé dans B

Moment

Tout n’est qu’une question de moment.
J’ai déjà abordé la question (voir par exemple l’article « Opportunité » ; ou bien faire une recherche en saisissant ce mot (moment) dans l’outil prévu à cet effet).
Je souhaiterais aujourd’hui traiter ce sujet de manière un plus légère : en listant, dans l’ordre chronologique, les trois meilleurs moments de ma journée (on verra que ce sont bien les choses les plus simples, anodines, voire insignifiantes qui peuvent nous [me !] rendre heureux).

Les voici :

  1. Le matin : après le rasage, lorsque je m’asperge –  d’eau bien froide ! – le visage. Sensation d’éveil et de bien-être. Impression d’avoir gagné dix ans lorsque je m’aperçois ensuite dans le miroir.
  2. Après déjeuner : lorsque je peux m’accorder un micro sieste d’un 1/4 d’heure ou d’une 1/2 heure. J’en sors revigoré, rasséréné. [Je déconseille par contre la maxi sieste, qui assomme ! :-)]
  3. Au coucher : parce que je sais que je vais lire, puis dormir, et peut-être même rêver… Bien au chaud dans mon « petit lit douillet ». Pour tout dire, c’est même le moment que je préfère entre tous !

Matin, midi et soir. Comme sur l’ordonnance du médecin. Tout pour rester en bonne santé ! 😀

2 Commentaires

Classé dans M