Archives de Tag: Ligne

A quoi ressembleraient les tableaux célèbres s’ils avaient été photoshoppés pour correspondre aux canon actuels? La réponse en GIFs

Ce blog me plaît beaucoup. Et à vous ?…

CoolChiZine

Le canons de beauté actuels sont tellement inhumains que les magasines retouchent leurs modèles pour les faire correspondre à des supposées mensurations parfaites, complètement surréalistes. Qu’en aurait-il été si les chefs d’œuvres du passé étaient passés par les doigts experts des spécialistes de photoshop contemporains? Réponse en GIFs animés anorexiques par Takepart.com.

Sandro Botticelli, La naissance de Venus (1486)

55b87b961b3ee

Raphaël, Les Trois Grâces (1504–1505)

55b87b848e039

Le Titien,  Danaé  (1553-1554)

55b87b409807c

Edgar Degas, La Toilette (1884–1886)

55b87b4098ca5

Jean Auguste Dominique Ingres, La Grande Odalisque  (1814)

55b87b4098ac4

Paul Gauguin, Les Seins aux fleurs rouges, ou les Deux Tahitiennes (1899)

55b87b961a50f

Francisco Goya, La Maja nue (1797–1800)

55b87b961b250

Amedeo Modigliani, Nu assis sur un Divan (1917-1918)

55b87b961b620

En tous cas moi, en version Renaissance, je me trouve canon :p

Voir l’article original

1 commentaire

Classé dans T

Vie (6)

Elle s’apparente plus à la sinusoïde qu’à la ligne droite. Pour certains elle prend la forme d’une courbe ascendante ; pour d’autres, descendante. Une seule certitude : elle n’a rien de mathématique.

Poster un commentaire

Classé dans V

Femme (5)

Je dois reconnaître, cruelle déception, que j’ai souvent du mal à  bien comprendre leur psychologie ; à cerner leur personnalité. Peut-être serait-ce parce que celles que je rencontre ne me conviennent pas ? Ou, au contraire, serait-ce moi qui ne leur convient pas ?  Ou bien encore, ne serais-je pas assez fin psychologue ? M’y prendrais-je mal avec elles ? Mon charme n’opérerait-il pas assez longtemps ? Les aimer ne leur suffirait-il pas ? Ne leur donnerais-je pas ce qu’elles attendent d’un homme ou d’un compagnon ? Ou bien, pour mettre fin à cette trop longue liste, serait-ce elles qui, étant en pleine mutation, ne tourneraient pas rond ? J’avoue, avec une certaine honte, que je l’ignore.
Je propose donc de conclure ces interrogations de toute première importance (en particulier pour moi) par une courte formule finale : les femmes sont et restent pour moi un véritable mystère. Il faut parfois savoir faire amende honorable. A l’inverse, surtout ne leur dites jamais quelque chose qui pourrait leur déplaire : elles vous le pardonneraient difficilement.
(J’écris bien sûr ces lignes « à la suite d’une douloureuse déception sentimentale ». Comme je le ferais d’une pénible désillusion amicale).

Caroline / Mc Solaar.

10 Commentaires

Classé dans F