Archives de Tag: Hiroshima

Electricité

J’ai eu l’opportunité et le privilège de travailler, plusieurs mois durant, pour la Direction Recherche et Développement (on dit plus couramment R&D) d’Électricité de France (on dit plus couramment EDF). 😀

A mesure qu’avançait ma mission (impossible), je me posais de plus en plus souvent cette question : « Mais que ferions-nous, que serait le monde, sans électricité ? Nous qui sommes tellement désemparés à la moindre coupure. »

Je sais d’avance ce que vous allez me dire : « Hé, mon gars, t’as pensé aux centrales et aux déchets nucléaires ?! Et Tchernobyl, alors ? Et Fukushima, hein ? »

Je vous répondrai tout simplement : « A ma connaissance, ce n’est pas EDF qui a bombardé Hiroshima et Nagasaki. » Ou bien encore : « Êtes-vous bien conscients que 80 à 90 % de l’énergie que VOUS consommez provient de réactions atomiques ? »

Mais IMMÉDIATEMENT j’ajouterai : « Étant donné que je suis écolo (je n’ai pas honte de le dire), il est bien évident que je préfère les centrales hydrauliques aux centrales au charbon. Et l’énergie éolienne, géothermique ou solaire aux centrales nucléaires. Ou bien encore celle produite par la mer. »

Et je terminerai mon discours en citant ce célèbre slogan : « Impossible n’est pas français ! » Voulant dire par là : « Oui [Tchernobyl ou Fukushima] c’est aussi possible en France. Hélas. »

Comme quoi, tout n’est pas si simple. Mais le débat est ouvert.

Et, tout comme vous, je pense à l’héritage que nous (?) allons laisser à nos enfants…

Exemple d’énergie explosive (et illustrative). En plus les guitares sont électriques ! 😀

Même les filles sont électriques !
Je ne suis pas l’auteur des photographies. Je me considère donc comme étant dégagé de toute responsabilité vis-à-vis des dames qui pourraient en être choquées. A mon avis, cette vidéo a été sponsorisée par une ou plusieurs grandes marques de cigarettes. 😀

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans E

Images

Il y a des « images publiques » que l’on ne peut oublier et qui resteront à jamais gravées dans nos esprits.

Certaines, tragiques et dramatiques, génératrices de peur, d’angoisse ou de souffrance, comme celles de :

  • deux énormes champignons s’élevant au-dessus d’Hiroshima et de Nagasaki
  • deux lourds avions percutant et rentrant, « comme dans du beurre », dans deux géantes tours jumelles à New York
  • la tête de Kennedy explosant à l’arrière de sa limousine découverte à Dallas
  • ces bombes au napalm au Vietnam, incendiaires et délétères
  • ces survivant(e)s décharné(e)s sortant, tel(le)s des zombies, des camps de concentration ou d’extermination nazis, où qu’il soient…

Celles-là sont des images de mort et de violence.

D’autres, heureusement, sont plus réconfortantes ou porteuses d’espoir. Il en va ainsi de celles :

  • d’un homme-fourmi qui, à lui seul, arrête une colonne de chars blindés à Pékin
  • de tous ces inconnus venus participer à la destruction du mur de Berlin et emporter quelques gravats, en souvenir de ce moment unique et historique ; de Rostropovich jouant de son violoncelle
  • de la libération et du discours de Nelson Mandela au Cap
  • ou bien de celui de Martin Luther King à Washington (« I have a dream »)
  • de la très récente et imposante « marche républicaine » à Paris et dans la France entière

Celles-ci sont des images de vie et de paix.

Mais il y a aussi ces « images privées », heureuses ou malheureuses, tout aussi présentes dans notre mémoire, tant elles nous ont également marqué(e)s ou frappé(e)s. Bien entendu, par pudeur ou par discrétion, je vous en ferai grâce, ou plutôt n’en citerai qu’une, si commune : celle de la naissance de mes enfants.

Comme aphorisme, on peut faire mieux ! 😀

1989 : un tank chinois sur la place Tiannanmen.

Le Cinquième élément / Luc Besson.

4 Commentaires

Classé dans I