Archives de Tag: Chose

Ecouter

On parle, on parle, on parle sans arrêt, jusqu’à s’en étourdir, jusqu’à l’ivresse, jusqu’à ne plus savoir ce que l’on dit vraiment ; au risque de lasser notre (nos) interlocuteur(s).

Mais sait-on écouter à notre tour ? Prendre en compte et respecter cet interlocuteur qui a lui aussi tant de choses à nous dire ?

1 commentaire

Classé dans E

Critique

A FB

Billet d’humeur (de mauvaise humeur !)

Avant d’émettre des critiques (non fondées), de donner des avis (non argumentés), de faire des remarques (non justifiées), BALAYEZ DONC DEVANT VOTRE PORTE !

Et alors, alors seulement, nous pourrons peut-être discuter en toute tranquillité et dans la sérénité.

N’oubliez surtout pas que nous sommes peu de chose et que la roue tourne.

A bon entendeur, salut !

Poster un commentaire

Classé dans C

Ecriture (2)

L’écriture se nourrit de lectures.

Mais aussi d’images et d’imaginaire. De souvenirs et de vécu. Et de bien d’autres choses encore, qu’il serait trop long d’énumérer ici ; puisque les billets se veulent courts.

Poster un commentaire

Classé dans E

Plat (allégorie)

Un jour, l’une de mes amies  me confia la chose suivante : « Dans ma vaisselle se trouvait un plat que je chérissais tout particulièrement. Il était si beau et j’y tenais tellement que je ne le sortais que dans les grandes occasions. Hélas – j’ai oublié dans quelles circonstances – il fut brisé net en deux morceaux. J’en fus très attristée car j’y tenais beaucoup. »
Puis elle formula dans la foulée cette troublante assertion : « J’ai gardé ce plat dans un coin de mon buffet, mais je n’ai jamais voulu le recoller. Il n’aurait plus été le même à mes yeux, et risquait de se casser à nouveau à tout moment. »
Je veux bien la croire et la comprends. Il m’est arrivé une histoire tout à fait semblable. La seule différence est que je me souviens parfaitement des circonstances et qu’il n’y était nullement question de plat.

5 Commentaires

Classé dans P

Ennemi

Pour CR, avec toute mon amitié.

Nous accusons toujours les autres d’être la cause de nos malheurs, la raison de tous nos tourments. Voyons les choses honnêtement et objectivement : notre premier et plus grand ennemi, bien souvent, n’est autre que nous-mêmes.

Poster un commentaire

Classé dans E