Séduction

Elle naît, se transmet et se concrétise grâce à nos CINQ SENS (classés ici dans mon ordre de préférence ou d’importance, ou selon ma logique) :

  1. Une silhouette, une allure, un détail vestimentaire, un corps, un visage, une expression, un regard, des yeux : la VUE.
  2. Des mots, des paroles, un discours, une élocution, un accent, une chanson (quand indissociable d’une rencontre) : l’OUÏE.
  3. Un parfum, une odeur, une haleine * : l’ODORAT.
  4. Un corps (encore), une peau (douce), une chaleur (charnelle), des cheveux (soyeux), des muscles (fuselés) : le TOUCHER.
  5. Un baiser, de la salive, une liqueur * (la bienséance et la pudeur ne me permettent pas d’aller plus loin) : le GOÛT.

Toutes ces composantes sont à la source du désir, comme autant de promesses de plaisir.

* Marguerite, je pressens que tu vas m’écrire un commentaire au sujet ces deux mots.  😉

Publicités

23 Commentaires

Classé dans S

23 réponses à “Séduction

  1. rires la séduction n’est pas surfaite elle est! et, elle se découvre dans le regard,l’attention des autres.c’est une question de bon gout 🙂 c’est quoi le bon gout?

    Aimé par 1 personne

  2. Moi je connaissais seulement 3 sens. Je viens juste de publier ma définition sur les visuels sur mon blog. Je dois donc trouver une définition sur les deux autres que je ne connaissais pas… 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Jeanne

    Si la séduction se concrétise grâce à nos cinq sens, ce qui est vrai bien sûr, elle est surtout très primaire, presque animale. Elle est un héritage qui nous vient directement des animaux. La faculté de tomber amoureux, elle, est une spécificité humaine.

    Aimé par 1 personne

  4. Plaît-il Marguerite ?! J’avoue que j’ai parfois un peu de mal à comprendre tes commentaires. Sans doute parce que Mister WordPress a mal conçu cet espace d’échanges et qu’on ne sait jamais où on en est.
    En tout cas je suis très heureux de te revoir, à l’occasion de ce passage éclair sur mon blog, que je n’ai pas le temps d’alimenter en ce moment. Pourtant j’ai un sacré stock de définitions à poster ! Mais je ne suis pas forcément content de ce que je lis quand je les relis (dans mes brouillons sur papier ou sur WordPress). Enfin, y’a déjà eu pire sur ce blog, alors… J’ai également constaté que j’ai pas mal de choses à retoucher, ce que je fais très rapidement de temps en temps, comme ça a été le cas aujourd’hui. Merci encore à toi la plus fidèle d’entre les fidèles.
    Alors, pour te remercier, je vais coller une petit lien vers une chanson que tu as entendue un million de fois ! Et que je t’ai peut-être déjà postée. Mais cette fois c’est en italien, c’est encore plus beau ! Bises et à bientôt. :-*

    Aimé par 1 personne

  5. J’écris peu, mais quand je le fais, tu en as pour ton argent ! Non ? 😀

    J'aime

  6. Très chère Jeanne, je ne crois pas que l’on « apprenne » à tomber amoureux. Je ne peux donc concevoir que l’on ne « sache » plus tomber amoureux. On l’est ou on ne l’est pas, Ou bien on le « devient ». C’est du moins ce que je pense au moment où j’écris ces quelques lignes, de retour d’un dîner « très légèrement arrosé ». Je ne suis donc peut-être pas au mieux de ma forme. 🙂
    Je connais ce gabarier comédien dont vous me parlez. Nous aurons donc l’occasion de reparler d’amour en sa compagnie demain, lors d’un nouveau dîner. « Très légèrement émoustillés » par la prose d’Anais Nin. 😉

    J'aime

    • Jeanne

      Bien sûr, cher Jorg, mais pour tomber amoureux ou le devenir, encore faut-il se l’autoriser…C’est dans ce sens, me semble t’il, qu’il est important de « savoir » être amoureux, en acceptant les jeux, les enjeux, les risques de la séduction…
      C’est mon avis à l’heure où je vous écris, alors que je suis (malheureusement?) parfaitement sobre (quelques lampées du Cognac de notre ami m’ouvriraient peut être d’autres horizons…) mais amusée à l’idée d’aller dans ma bibliothèque à la recherche d’un petit ouvrage d’Anais Nin que je n’ai pas ouvert depuis…oui, au moins!!!!
      Jeanne

      Aimé par 1 personne

      • Chère Jeanne, il me semble avoir déjà entendu ces propos. Comme il me semble reconnaître votre style et certaines de vos tournures ou expressions. J’avais bien compris la teneur de votre discours. Je comptais m’en sortir en jouant un peu sur les mots (après tout c’est aussi l’objet de ce blog). Mais vous revenez à la charge. Disons alors que j’essaierai de tenir compte de vos conseils (avisés). Nous verrons bien où cela me conduira. Ou pas.
        Votre ami dévoué.
        Jorg Clowny.
        😀

        J'aime

  7. Jeanne

    Je me garderai bien, très cher Jorg Clowny, de vous prodiguer des conseils, aussi judicieux soient-ils, avant d’être en mesure d’en tenir compte moi-même…
    C’est en effet surtout à moi que je faisais référence et à mes propres réticences/résistances à céder à la séduction/tentation!!!
    😇😈
    Jeanne

    J'aime

  8. Chère Jeanne, devant vos scrupules, j’avoue maintenant avoir un léger doute sur votre identité. Ce qui est d’ailleurs le cas depuis le début. Je me suis fié à la date de votre 1er post et à vos expressions et tournures de phrases (comme je vous l’ai dit). Me serais-je trompé ? Me voilà hésitant. Hésitant entre deux personnes. Vous serait-il possible de me donner quelque indice ? Lever un tout petit coin du voile ?
    [On est en pleine littérature classique, là, ou dans un roman épistolaire du XVIIIème !]. 😀
    Ah, le mystère ! Les femmes s’en servent habituellement pour séduire les hommes (et inversement). Cela ne me gêne point. J’ai toujours été très joueur. En l’occurrence il s’agirait plutôt du célèbre jeu du chat et de la souris. Mais qui est le chat ? Qui est la souris ?
    Il me faut maintenant vous quitter. Mon réveil sera assez matinal, l’heure est tardive, et j’ai prévu de lire quelques pages d’Anaïs Nin avant que de plonger dans un sommeil sans rêves. [Je pense que c’est foutu !] 😀
    [Très beau style classique du XVIIème, ou romantique du XIXème. Vous ferez votre choix] 😀
    Je vous dis donc à bientôt. Peut-être…
    Votre ami Jorg.
    PS : voici ce qui passe sur ma chaîne YouTube au moment où je mets un terme à ce message. Magnifique chanson ! Écoutez et lisez jusqu’au bout, je vous prie. A la toute fin vous attend une belle surprise. Attention, ne trichez pas ! Ne mettez pas la charrue avant les bœufs ! Cette chanson mérite d’être écoutée dans sa totalité. D’autant plus que, si vous parlez un peu l’anglais (ce que je suppose), vous apercevrez qu’elle coïncide parfaitement avec votre thématique (ou problématique). Désolé d’avoir été si long. Demain, au réveil, je le regretterai !

    J'aime

    • Jeanne

      Bonsoir très cher Jorg,
      Vous voir hésitant me fait sourire! Qui donc peut se cacher derrière cette Jeanne? Je tiens à vous rassurer : je ne suis pas pucelle et encore moins sainte! Je ne suis pas non plus la Jeanne de Brassens, ni la Birkin…Ai-je suffisamment levé le voile? Ce n’est pas une burka, je vous l’assure et si vous vouliez chercher un peu, vous ôteriez vos doutes…Mais en effet, cultivons encore un peu le mystère! Amusons-nous à nous adresser incognito quelques MOTS drôles, doux, insolents ou réconfortants. Puisque vous appréciez les romans épistolaires, avez vous lu un charmant petit bouquin « Et je danse aussi… » plein de drôlerie et de sensibilité, sur les échanges de mails et autres sms tout à fait dans l’air du temps.
      Je tiens à vous remercier tout particulièrement pour le choix de la chanson que vous m’avez fait découvrir. Ce fut un vrai petit bonheur, au réveil, d’entendre cette mélodie…et le texte évidemment « m’interpelle ». Quand on dit qu’il n’y a pas de hasard dans la vie!!! Il va quand même falloir que le printemps finisse par voir croître la graine et la métamorphose en fleur…
      Cher Jorg, je veux bien un morceau de musique chaque matin au réveil que vous aurez pris soin de choisir attentivement pour me contenter…
      Pour l’heure, mes yeux (qui sont très beaux, si, si…) se ferment de fatigue et je vais juste vous souhaiter « la bonne nuit ».
      Jeanne

      J'aime

      • Jeanne

        Un doute m’assaille brusquement…burqa (vous me pardonnerez?)

        J'aime

      • Puisque vous me le suggérez si gentiment, voici une chanson, tout à fait adaptée, qui devrait vous ravir à votre réveil. Une chanson chère à mon cœur. Peut-être vous dirai-je un jour pourquoi, si vous répondez un jour à mon mail. Vous aurez une nouvelle fois votre lot de fleurs quotidien (et ce depuis 2 jours, c’est énorme !). 😀 Des fleurs, des fleurs, voilà qui pourrait constituer un bon indice… 🙂 Étant donné que je suis un grand amateur de musique, je pourrais vous ravitailler tous les matins pendant des mois, Mais cela deviendrait lassant à la fin. J’essaierai de vous répondre un peu plus longuement demain (mais pas trop car cela aussi deviendrait lassant). En attendant savourez ce moment, qui contribuera, je l’espère, à vous faire passer une bonne journée. En maintenant, c’est à mon tour d’aller dormir. Vous avez pris de l’avance sur moi. Et j’ai du sommeil en retard.

        J'aime

  9. Jeanne

    Seriez-vous un ange descendu tout droit du jardin d’Eden pour me choyer ainsi de vos belles mélodies qui m’accompagnent toute la journée? La chanson de Cat Stevens le suggère ainsi que vos propos sybillins sur les fleurs…Cependant, le jardin d’Eden c’est plutôt la tentation du fruit défendu…J’avoue être un peu perdue!
    Alors pourquoi donc cette chanson vous est-elle si chère? J’attends la longue réponse promise et n’en serai pas lassée, je vous l’assure!
    Jeanne

    Aimé par 2 personnes

  10. Désolé pour ce silence mais ma fin de semaine fut et sera encore chargée. Il me fallait aussi dormir un peu plus. Je ne fais donc qu’une courte apparition. J’espère que vous ne m’en voudrez pas. Je vous laisse en bonne compagnie : celle d’un « Géant » très tôt disparu (ce qui a contribué à faire de lui une légende, dit-on). Ce n’est qu’un clin d’œil. N’y cherchez aucun sens caché. J’associe et relie très souvent un mot au titre d’une chanson ou d’un film (c’est très fréquent dans ce blog).
    En ce qui concerne votre identité j’ai bien sûr une idée. Non confirmée. Je suis étonné que les mots « fleurs » et « répondre à mon mail » ne vous aient pas interpellée. C’était une main tendue. Que vous n’avez pas saisie.
    Ce qui me fait également hésiter, c’est votre commentaire du 5/12/2016 (ci-dessus), auquel j’ai récemment répondu et qui a été le point de départ de cette conversation. Il me laisse dubitatif. A l’époque nous ne nous étions pas encore rencontrés dans la « vraie vie », si vous êtes bien celle à qui je pense. Sinon c’est que je me trompe totalement.
    [Pour un type qui voulait faire (très) court, c’est raté !] 😀
    A bientôt.

    J'aime

    • Jeanne

      Bonsoir cher Jorg ,
      C’est à la faveur d’une petite insomnie de début de nuit que je trouve quelques minutes pour vous répondre et d’abord vous remercier de m’avoir fait partager le souvenir de cette bande-annonce d’un film culte, comme on dit.
      Je ne suis pas celle à laquelle vous pensez car vous n’avez pas encore eu l’immense plaisir de faire ma rencontre en chair et en os (un peu anatomique peut être…) alors disons « en vrai »!
      J’espère que cela ne saurait tarder mais mieux vaut que vous soyez prévenu, lorsque l’on a fait ma connaissance, on ne peut plus se passer de moi…
      J’aurais également des dizaines de morceaux que j’aime à vous faire partager.
      Bon, j’espère que Morphée sera maintenant prêt à m’ouvrir ses bras car dans quelques heures il me faudra être fraîche et dispose!
      Le mystère persiste t’il pour vous?
      Jeanne

      J'aime

Si vous souhaitez intervenir, c'est ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s